Assurance VTC, assurance pour chauffeur Privé

Assurance Chauffeur VTC

Devenir chauffeur privé est un bon moyen d’échapper au chômage, en créant son propre emploi. Mais conduire au quotidien et transporter des personnes à titre onéreux augmente les risques en tous genres. Choisir l’assurance VTC moins chère n’est peut-être pas la bonne idée. Quelle assurance le chauffeur privé doit-il souscrire pour exercer son métier ?

Une assurance pour chauffeur privé, l’assurance VTC

Disons-le clairement, exercer un métier dans lequel la conduite d’un véhicule et le transport de personnes à titre onéreux sont essentiels comporte des risques importants. Accident, car jacking, vandalisme, et même une simple erreur d’adresse peuvent mettre en péril votre activité de chauffeur professionnel privé. Une assurance VTC bien choisie est donc indispensable pour prendre en charge tous les dégâts et vous dédommager de la perte de chiffre d’affaires.
Depuis 2014, l’assurance VTC est d’ailleurs obligatoire pour tous les chauffeurs privés. Cette assurance professionnelle couvre les personnes et les biens qui bénéficient du transport de personnes à titre onéreux, comme les clients des chauffeurs de taxi ou ceux des chauffeurs de VTC. Elle couvre aussi
Plutôt que de privilégier l’assurance VTC la moins chère, il est préférable de choisir une responsabilité civile professionnelle tout inclus qui couvre non seulement les personnes transportées à titre onéreux mais aussi le véhicule avec lequel vous assurez votre activité de chauffeur privé professionnel. Ce type de formules qui comprend notamment :

  • la responsabilité civile,
  • la responsabilité civile professionnelle,
  • la garantie « dommages » de tous les accidents,
  • les garanties « bris de glace », « incendie », « vol »,
  • la protection juridique du chauffeur VTC,
  • l’assistance sans franchise.

Il faut savoir que la hauteur des franchises a un impact sur le coût de l’assurance auto. Ainsi, des franchises très élevées peuvent entraîner une baisse substantielle des cotisations de l’assurance RC pro. Mais le moment venu, il faudra régler la franchise, et cela risque de poser un problème si elle est trop élevée. Il est préférable de bien évaluer le montant de franchise que vous êtes en capacité de régler pour définir au plus près votre assurance auto tous risques.

Pourquoi l’assurance VTC est-elle obligatoire pour les chauffeurs privés ?

Tous les conducteurs de véhicules, que ce soit pour un usage privé ou pour un usage professionnel, comme le transport de colis ou le transport de personnes à titre onéreux, savent bien que leur véhicule doit être assuré, au minimum au « tiers », c’est-à-dire pour couvrir les dégâts occasionnés aux tiers. Cependant, les personnes transportées à titre onéreux ne sont pas des tiers comme les autres et les dommages occasionnés à leur personne ou à leurs biens doivent aussi être couverts.
Si un accident arrive à leur véhicule, les chauffeurs privés, chauffeurs VTC et autres taxis peuvent subir une perte d’activité VTC importante, du seul fait de l’immobilisation du véhicule. C’est le risque le plus évident. En revanche, tous les chauffeurs professionnels n’ont pas forcément à l’esprit les autres risques.
Prenons l’exemple des bagages de votre client, transportés avec lui. En déposant votre client à l’aéroport, vous descendez ses valises du coffre et les posez à côté du véhicule, au moment où un autre véhicule arrive, et les bagages sont écrasés. Cela peut vous coûter plusieurs centaines d’euros, voire plusieurs milliers, si les biens matériels transportés par la personne étaient de grande valeur.

Un autre exemple, celui de l’erreur d’adresse : vous conduisez une personne transportée à titre onéreux à la mauvaise adresse. De ce fait, la personne manque un rendez-vous important et perd un gros marché, ou un emploi. Elle peut très bien se retourner contre le chauffeur privé et demander des dommages et intérêts à la hauteur du marché perdu. Cela peut se traduire par des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros qui vous sont réclamés.
Dans les deux cas, avec une bonne responsabilité civile professionnelle, qui inclut la couverture des biens des personnes transportées à titre onéreux, aussi bien immatériels que matériels, mais également la protection juridique, le préjudice subi par votre client sera pris en charge et vous ne serez pas sanctionné pour une erreur d’adresse ou une simple maladresse.

Prévoir les options de son assurance VTC

Outre les options indiquées plus haut, le chauffeur privé dont l’activité principale est le transport de personnes à titre onéreux doit bien analyser le contrat proposé par son assurance avant de signer en bas de la feuille. Il est impératif, par exemple, de vérifier que certaines conditions sont bien incluses :

  • le remplacement du véhicule,
  • les conducteurs multiples,
  • la non exclusion de certains biens matériels,
  • les stages pour récupérer des points de permis de conduire,
  • la perte financière liée à l’immobilisation du véhicule.

Assurer le remplacement du véhicule est incontournable pour un chauffeur privé. Il ne peut pas se passer de son véhicule pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines sans subir de lourdes pertes financières. L’assurance responsabilité civile professionnelle VTC doit donc bien garantir ce remplacement en cas d’accident ou pour tout autre raison.
Le chauffeur privé peut aussi être amené à exercer son activité de chauffeur professionnel en famille. Il faut que l’assurance en ait connaissance et prenne bien en charge tous les conducteurs potentiels.
Certaines assurances RC Pro peuvent exclure largement des biens matériels, laissant à la charge du chauffeur professionnel des sommes importantes à rembourser à ses clients en cas de dégâts aux biens. Il est donc impératif de vérifier que l’assurance VTC prend bien en charge tous les biens matériels et immatériels du client.
Quand on passe des heures et des heures à conduire, les risques de perte de points sur son permis de conduire sur plus importants. Les stages de récupération de points permettent de ne pas descendre en-dessous d’une limite qui peut être dangereuse pour un chauffeur privé de VTC. Une assurance RC Pro complète doit intégrer la prise en charge de ces stages de récupération dont le coût est somme toute assez élevé.

Lorsque le véhicule est immobilisé, le chauffeur privé professionnel ne peut plus assurer son activité de transport de personnes à titre onéreux et perd donc de l’argent. Pour éviter que ce chômage forcé ne mette en péril ses finances, le chauffeur privé devra vérifier que son assurance responsabilité professionnelle prend bien en charge les pertes financières.
Bien choisir une assurance VTC, pour un chauffeur privé, c’est la garantie de ne pas sombrer dans les dettes quand survient un accident. Et l’on voit bien en quoi il est indispensable de ne pas trop tirer sur les prix en termes d’assurance responsabilité civile professionnelle.